Les préconisations de l’Institut Montaigne pour viabiliser notre système de retraite

L’Institut Montaigne est un laboratoire d’idées – think tank – créé fin 2000 par Claude Bébéar et dirigé par Laurent Bigorgne. Il est dépourvu de toute attache partisane et ses financements, exclusivement privés, sont très diversifiés, aucune contribution n’excédant 2 % de son budget annuel. En toute indépendance, il réunit des chefs d’entreprise, des hauts fonctionnaires, des universitaires et des représentants de la société civile issus des horizons et des expériences les plus variés.

Le plan du dossier est le suivant :

1 FAIRE CONVERGER LES RÉGIMES PUBLICS ET PRIVÉS: LA CONDITION DE L’ACCEPTATION D’EFFORTS PARTAGÉS PAR TOUS ET UN ENJEU FINANCIER IMPORTANT

2 POURSUIVRE L’AUGMENTATION PARALLÈLE DE L’ÂGE DE DÉPART ET DE LA DURÉE DE COTISATION

3 LE PASSAGE À UN RÉGIME PAR POINTS : D’AVANTAGE DE LISIBILITÉ, MAIS PAS DE CONTRIBUTION AU REDRESSEMENT FINANCIER

4 LE DÉVELOPPEMENT DE « FONDS DE PENSION À LA FRANÇAISE » : DES VERTUS ÉCONOMIQUES, MAIS PAS UNE RÉPONSE AUX DÉFICITS DES RÉGIMES DE RETRAITE PAR RÉPARTITION

5 FAIRE « ATTERRIR » LE DÉBAT SUR LA PÉNIBILITÉ : UNE NÉCESSITÉ POUR LE FINANCEMENT DES RÉGIMES

Pour y accéder suivez le lien ci-dessous
http://www.institutmontaigne.org/fr/publications/retraites-pour-une-reforme-durable