Double racket sur les retraites

1-Suppression de l’exonération fiscale sur les majorations familiales des retraités :
La loi de finances pour 2014 (loi qui fixe les règles de détermination de l’impôt, a été approuvée en dernière lecture par l’Assemblée Nationale), votée le 19 décembre 2013 : elle supprime l’exonération fiscale sur les majorations familiales des retraites. Tous les retraités bénéficiant de cette majoration, dès lors qu’ils ont eu 3 enfants et plus (tous régimes confondus, spéciaux et Fonction Publique inclus), devront payer des impôts sur cette majoration sur les revenus 2013. Ainsi le gouvernement compte récupérer 1,2Md€ d’impôts supplémentaires dès 2014.
Pour les salariés de droits privés, cette exonération est supprimée pour la retraite de base Sécurité Sociale mais également pour les retraites AGIRC et ARRCO indépendamment de la date de départ en retraite.
Cette loi prévoit également que pour les départs en retraite après 2020, les majorations familiales seront forfaitaires par enfant et ne seront attribuées qu’aux femmes.
2-Réforme des retraites :
La loi sur les retraites a été adoptée en dernière lecture le 18 décembre 2013 par l’Assemblée Nationale. L’évolution des retraites du secteur privé est bloquée pendant 6 mois. En conséquence, à compter de 2014, la majoration des pensions, pour prendre en compte l’augmentation du coût de la vie en référence à l’indice des prix hors tabac, n’aura lieu qu’au 1er octobre et non plus au 1er avril.
De ce fait, le pouvoir d’achat des retraités va donc diminuer compte-tenu d’une revalorisation de leur pension inférieure à l’inflation et de plus, à revenu égal, le montant de leur impôt sur le revenu va augmenter avec une assiette d’imposition plus large.
Au nom des retraités de la CFE-CGC, l’UNIR refuse que les retraités soient soumis sans limite à la baisse de leurs revenus. L’UNIR ne laissera pas plumer plus longtemps les retraités.
Malgré cette avalanche de mauvaises nouvelles, l’UNIR tient à vous souhaiter une excellente année 2014 et vous assure de son engagement dans la défense des retraités CFE-CGC.

Jacques MARTEL – Administrateur UNIR-CFE CGC – Vice-Président CGRCR – Administrateur ALCARA