Archives de catégorie : Personnes Agées

Prestations de service pour l’autonomie et renforcement de l’information obligatoire

Un arrêté du 4 juillet paru au JO du 11 précise que : « les professionnel qui commercialisent, en application des dispositions de l’article L. 5232-3 du code de la santé publique, des prestations de services ou des matériels, y compris des dispositifs médicaux, destinés à favoriser le retour à domicile et l’autonomie des personnes malades ou présentant une incapacité ou un handicap » devront à compter du 01 janvier 2015 , remettre gratuitement au consommateur un devis dans les cas suivants : Continuer la lecture

La Haute Autorité de Santé (HAS) et education thérapeutique des personnes âgées

Neuf régions participent actuellement à l’expérimentation de parcours de santé des personnes âgés en risque de perte d’autonomie (PAERPA). Dans ce cadre, et suite à une saisine de la Direction de la sécurité sociale, la HAS publie plusieurs documents et outils, dont un Plan Personnalisé de Santé (PPS) et un cahier des charges sur l’éducation thérapeutique de ces personnes âgées et de leurs proches.

Prendre connaissance du :
– communiqué de presse : 26 mai 2014 HAS PAERPA
– cahier des charges sur l’éducation thérapeutique : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1742730/fr/cahier-des-charges-pour-la-mise-en-oeuvre-de-leducation-therapeutique-dans-le-cadre-de-lexperimentation-paerpa
– plan personnalisé de santé : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1638463/fr/plan-personnalise-de-sante-pps-paerpa

CREDOC et développement économie des seniors

Le CREDOC vient de publier une note de synthèse sur l’impact du vieillissement de la population sur la consommation. Cette note met en avant la baisse de la consommation qui s’avère très forte après 65 ans : perte de mobilité- l’accumulation – l’incompréhension l’inadaptation des produits et services aux conséquences physiques et psychiques de l’avancée en âge en sont les raisons essentielles
Continuer la lecture

Avis favorable du CNRPA sur le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement

Le CNRPA a donné un avis favorable à l’unanimité des participants associations et organisations syndicales, moins une abstention , avec les réserves suivantes qui considèrent :
– que ce projet de loi concrétise de nombreuses orientations qu’il a lui-même défendues depuis des années,
– que ce projet de loi ne constitue qu’une première étape vers la disparition de la barrière d’âge à 60 ans,
– que ce projet de loi aborde, comme nous le souhaitions, de très nombreux aspects de l’adaptation de la société au vieillissement, malgré l’insuffisance du financement,
– que la représentation des 16 millions de retraités et personnes âgées doit être mieux prise en compte dans la loi,
– que ce projet de loi doit être complété par le projet de loi Santé sur les aspects de prévention, par une deuxième étape législative sur les établissements d’accueil des personnes âgées et par les décisions législatives et réglementaires qui découleront des États Généraux du travail social.

Pour prendre connaissance de cet avis complet :
Lettre avis CNRPA – loi adaptation de la sté au vieillissement – 19 mars 14

Pour laisser votre avis :
http://unir.cfecgc.org/avis-favorable-du-cnrpa-sur-le-projet-de-loi-relatif-a-ladaptation-de-la-societe-au-vieillissement/

 

Position de UNIR sur la loi d’adaptation de la société au vieillissement

Sante_2L’UNIR, si elle émet un avis globalement favorable sur les objectifs, pense que le financement annoncé n’est pas à la hauteur des enjeux que vont se présenter à nous. Nous serons particulièrement vigilants aux conséquences de la revalorisation de l’allocation personnalisée de l’autonomie (APA) pour les classes moyennes.

L’UNIR CFE-CGC sera très vigilante sur la création de la conférence des financeurs. Nous demandons qu’une véritable structure de gouvernance au niveau national soit définie. L’UNIR CFE- CGC veut être partie prenante des propositions d’amendements rédigées par la CFE-CGC au moment de la discussion de la loi au parlement.

L’UNIR CFE-CGC demande que le rôle de l’AGIRC et de l’ARRCO soit limité dans la loi à celui de partenaire mais en aucun cas de financeur. Nous refusons que les régimes complémentaires soient amenés à financer des actions en dehors des «actions prioritaires» définies par les fédérations AGIRC et ARRCO. Nous ne voulons pas que les centres de préventions mis en place par les structures des institutions de retraites complémentaires AGIRC et ARRCO ne se transforment par cette mutualisation induite dans le projet de loi en centre de soins.

Pour lire la déclaration complète : Position UNIR Loi Adaptation Vieillissement –

Pour donner votre avis :
http://unir.cfecgc.org/position-de-unir-sur-la-loi-dadaptation-de-la-societe-au-vieillissement/